Votre rachat de credit en toute tranquillité

Accueil > Rachat de credit > Les pièges du crédit à la consommation

Les pièges du crédit à la consommation

mardi 3 décembre 2013, par gorachat

Les crédits à la consommation sont de plus en plus répandus actuellement et ils se présentent sous plusieurs formes. Il y a d’abord les crédits classiques disponibles auprès des banques et des établissements financiers, mais il y a aussi les ventes à crédit proposées par les commerçants. Dans tous les cas, ce type de crédit peut comporter des pièges qui risquent de surendetter l’emprunteur s’il n’est pas assez prudent. Il y a en premier lieu les pièges qui sont relatifs aux offres, et ensuite, il y en a ceux qui concernent directement l’emprunteur.

Les pièges relatifs aux offres

Avec l’intensité de la concurrence qui règne entre les divers établissements de crédits qui opèrent sur le marché, les offres de crédit à la consommation sont nombreuses. Les publicités fusent de partout pour cibler la plupart des besoins des consommateurs, que ce soit pour un voyage, une voiture, un téléviseur à écran plat et bien d’autres. De plus, l’accès à ce type de crédit et de plus en plus facile et peut se faire très rapidement. De ce fait, les consommateurs pourront s’endetter plus vite qu’ils ne le pensent dès qu’ils seront conquis par les différentes offres.
Par ailleurs, les commerçants qui vendent à crédit peuvent engendrer aussi le surendettement d’une personne ou d’un ménage. De plus, ils ne tiennent souvent pas compte des autres crédits déjà en cours de la personne concernée auprès d’autres organismes. De fait, une personne pourrait se surendetter en répondant à plusieurs offres de ces vendeurs.

Les pièges relatifs à l’emprunteur

Malgré le fait que les organismes de crédit proposent des offres aussi alléchantes les unes que les autres, le décideur final reste le consommateur. Il faut donc que ce dernier maîtrise bien ses finances et connaisse sa capacité d’endettement. Le plus souvent, les crédits ou les biens à vendre sont présentés de manière à attirer les consommateurs, par exemple une voiture neuve à seulement 200 euros par mois. En voyant cela, le client est tenté d’acheter et si cela se reproduit assez souvent, il sera certainement surendetté. Il faut donc que les consommateurs connaissent très bien leur situation financière avant de répondre à des envies soudaines. Il est primordial qu’ils tiennent compte de tous les paramètres qui vont entrer en jeu dans la contraction d’un crédit, notamment des emprunts déjà en cours, de ses revenus, de ses dépenses et de la durée pour laquelle ils vont s’endetter.