Votre rachat de credit en toute tranquillité

Accueil > Rachat de credit > Les statistiques françaises du surendettement et leurs causes

Les statistiques françaises du surendettement et leurs causes

mardi 3 décembre 2013, par gorachat

Le surendettement peut être défini par le fait d’avoir des dettes et des remboursements à faire, mais qui ne pourront pas être honorés, au vu des ressources disponibles du débiteur. Cela n’évoque pas nécessairement une mauvaise foi de la part du débiteur, mais pour diverses raisons, il ne peut plus disposer d’une somme minimum pour vivre s’il effectue le remboursement de sa dette. Etant donné qu’une personne doit effectuer des dépenses au quotidien, notamment pour son alimentation, son logement, sa santé et son hygiène, ce seront ses dettes qui seront lésées dans le cas où elle ne dispose pas d’assez de fonds.

Les chiffres sur le surendettement en France

Afin de protéger à la fois les débiteurs et les créanciers, des commissions de surendettement ont été créées, et qui ont pour rôle d’apporter des solutions aux particuliers qui éprouvent des difficultés à rembourser leurs dettes. Cependant, ces commissions ne doivent être saisies qu’en dernier recours, après avoir essayé touts les autres possibilités. En effet, le fait de recourir à ces entités engendre nécessairement un fichage bancaire et peut même aller jusqu’à la faillite civile.
Au niveau des chiffres, il faut tout d’abord noter que ceux qui seront évoqués ci-après concernent l’année 2010. Ainsi, il faut savoir que 80% des cas de surendettement traités par les commissions sont relatifs aux crédits permanents ou crédits revolving. Au niveau de la situation matrimoniale, 58% des surendettés sont encore célibataires. Quant à la situation professionnelle, 55% des surendettés sont des employés ou des ouvriers.

Les causes du surendettement

Il existe de nombreuses raisons qui peuvent provoquer un surendettement. Il y a d’abord le chômage intervenu dans le courant de la durée des crédits. La perte de l’emploi provoque la perte ou la diminution des revenus, et donc un manque de liquidité pour faire face aux remboursements des emprunts effectués. Cette situation concernait 31,7% des cas de surendettement en 2010. Par contre, 26% des personnes surendettés le deviennent à la suite d’un divorce ou d’une séparation. Normalement, les dépenses d’un ménage sont partagées entre les couples et lorsqu’il y a rupture, l’un d’entre eux doit faire face seul aux différentes charges, y compris les échéances des crédits. Cela provoque un déséquilibre certain dans le budget. D’autre part, la maladie constitue aussi une cause de surendettement dans 10% des cas. Les 32,3% restant des raisons de surendettement concernent surtout des diverses situations de la vie courante comme l’étude des enfants ou les cautions.